Arménie : standing ovation pour Christiane Taubira et BHL (Nouvelles d'Arménie Magazine, article de Jean Eckian, le 30 janvier 2014)

diner ccaf 1Le dîner annuel du CCAF s’est déroulé le 29 janvier (date anniversaire de la loi française reconnaissant le génocide des Arméniens : 2001) en présence des Invités d’honneur : Madame Christiane Taubira, Garde des Sceaux, Bernard-Henri Lévy, philosophe, Charles Aznavour, ambassadeur itinérant de l’Arménie,Viguen Tchitetchian, ambassadeur de la République d’Arménie ; de hautes personnalités de l’État, du culte, de la presse et des associations.

Les 320 convives ont été informés des programmes qui présideront aux commémorations du centième anniversaire du génocide arménien : « 2015 : cent ans du génocide ». diner ccaf 2

diner ccaf 3Le Co-président du CCAF, Mourad Papazian s’est attaché à dénoncer le négationnisme, disant “il n’est plus possible d’accepter que ces faits soient niés“, appelant « au retour des grands hommes“, tels que l’ont été Jean-Jaurès, Francis de Pressenssé, Georges Clémenceau, Anataole France ! « Au retour des grandes voix, au retour de la France elle-même ! Au courage en politique !“

Comme nombre de franco-arméniens, Mourad Papazian veut croire en « la promesse et à l’engagement du Président de la République française en qui nous avons confiance, puisqu’il a réaffirmé en Turquie que ce projet serait adopté.“ Il a ajouté lors de son discours « Nous demandons au président Hollande de tout mettre en oeuvre pour qu’en 2015, la Turquie fasse le geste que le monde entier attend en reconnaissant le crime de génocide en 1915

diner ccaf 4Ara Toranian, Co-président du CCAF, a remonté le temps, du temps où « les réfugiés arrivés en guenilles“, n’étaient pas sans susciter quelques réactions de rejet, en rappelant qu’un certain 21 octobre 1923, le sénateur-maire Flaissières, déclarait dans Le Petit Provençal « la population marseillaise réclame du gouvernement qu’il interdise rigoureusement l’entrée des ports français à ces immigrants…“ Toranian poursuit en remerciant la France et à ces voix qui se sont alors élevées pour défendre ce lamentable troupeau“, d’arméniens qui sont devenus “des citoyens modèles“. Mais avec ce déni, dit-il, « on a contraint cette communauté à vivre sans bonheur, abandonnée aux vautours du négationnisme“. A son tour, il citera des noms comme Jean-Paul Sartre, Pierre Vidal-Naquet, Emmanuel Lévinas, Alain Finkielkraut, Michel Onfray. Et bien sûr Serge Klarsfeld et Bernard-Henri Lévy, qui ont soutenu et qui soutiennent toujours la cause arménienne. Bernard Henri-Lévy a reçu à cette occasion, la Médaille du courage du CCAF, des mains d’Ara Toranian et Mourad Papazian.

diner ccaf 6Christiane Taubira et Bernard Henri-Lévy, applaudis par une assemblée debout, ont prononcé chacun un discours, retraçant pour l’une l’histoire du peuple arménien, et pour l’autre les parallèles existants entre les ébranlés juifs et arméniens.

Photos : Jean  Eckian (c) armenews.com


Classés dans :