Au sujet de la chronique de B.-H. Lévy du Point, Benoit XVI et Pièces d'identité

lilianelazar3 Je crois que c’est du jamais vu. L’Osseratore Romano, qui est le quotidien du Vatican, son quotidien officiel, publiait hier, à la Une, la chronique hebdomadaire de Bernard-Henri Lévy. Il est vrai que celle-ci est assez extraordinaire, y compris pour ceux qui, comme moi, connaissent le mieux BHL. Il y défend, en effet, le pape Benoît XVI. Mais aussi Pie XII dont les « silences » sur la Shoah ont fait couler tellement d’encre. Bernard-Henri Lévy rejoint ainsi Serge Klarsfeld qui s’était, il y a quelques semaines, exprimé dans le même sens. Il essaie surtout, si j’ai bien compris, de ramener à la raison les esprits simples qui voudraient nous faire croire que, de l’horreur absolue que fut le silence du monde sur la destruction des juifs, l’Eglise catholique serait en quelque sorte la seule coupable. Comme je connais Bernard-Henri Lévy, je pense aussi que cet article s’inscrit dans un effort de fond, mené depuis très longtemps, pour pacifier les relations entre juifs et catholiques. Dans Pièces d’identité par exemple, le gros livre dont je vous ai déjà parlé et qui doit sortir le 10 février, on trouvera plusieurs textes où Lévy nous dit que, face au néoantisémitisme, l’alliance avec les catholiques lui paraît être une position essentielle à tenir. Son raisonnement est, en gros, premièrement que l’antisémitisme a changé de forme (antisionisme, négationnisme + compétition des victimes); et, deuxièmement, que le vieil antisémitisme catholique n’a plus, lui, aujourd’hui, qu’une importance résiduelle. Mais vous découvrirez tous ces textes au moment de la mise en librairie du livre. Pour l’heure, l’article de ce matin que je mets en ligne dans sa version française avant de partir à la recherche de sa version Osseratore Romano. Elle aussi, vous y aurez droit. Car c’est un document !
Liliane Lazar.


Tags : , , , , ,

Classés dans :