Aujourd’hui sort “Le Serment de Tobrouk” de BHL

AFFICHE LE SERMENT DE TOBROUKBelle avant-première hier soir au MK2 Odéon, du “ Serment de Tobrouk” qui sort aujourd’hui en salles.

Mais, hier, c’était l’avant première amicale avec les vieux copains de Bernard-Henri Lévy, ses amis plus récents, tous les camarades croisés au long de ses nombreux combats, et d’autres venus nombreux.

“C’est la deuxième fois que je vois ce film en public, a commencé BHL quand il a rejoint ses amis à la fin de la projection. La première c’était à Cannes, où le film était présenté en projection officielle, il y a 15 jours. Mais la fois la plus émouvante c’est évidement aujourd’hui car il y a là tous mes copains, tous ceux qui me sont chers, tous mes compagnons d’aventure et de vie”. La salle était pleine. Il a fallu en vider une seconde, à la toute dernière seconde. Il y avait là des Angolais, des Pakistanais, des Afghans, des révolutionnaires portugais venus tout exprès de Lisbonne pour, presque 40 ans après la révolution des œillets, honorer leur ami. Il y avait aussi Roman Polanski pour qui Bernard-Henri Lévy s’est tant battu. Christine Angot et Régis Jauffret, les écrivains. Alain Delon, que l’on aurait dit sorti de l’autre film de Bernard-Henri Lévy, Le jour et la nuit. Xavier Beauvois, idem. La réincarnation de Cocteau, Vincent Darré. L’homme qui fit un film de la collection Empreintes sur BHL, Éric Dahan. Catherine Nay, Anne Sinclair et l’ancien patron d’Arte, Jérôme Clément. Il y avait Jean Daniel, ancien de la France Libre, comme le père de BHL. Florence Malraux bouleversée de voir l’auteur du “Le Serment de Tobrouk” rendre à son père, André Malraux, un si vibrant hommage. Des anciens ministres et des ministres mêlés à la foule des anonymes qui sont la vraie escorte de BHL depuis 40 ans. Quand la lumière s’est rallumée, de longs applaudissements ont salué le générique de fin. Bernard-Henri Lévy est alors apparu, accompagné de François Margolin, son producteur, de Marc Roussel, l’homme à la 5D, de Gilles Hertzog le fidèle compagnon ainsi que des deux coproducteurs du film, Michel Reihlac d’Arte et Frédérique Dumas de Studio 37. Tout ce petit monde est allé, ensuite, boire une coupe de champagne, 50 mètres plus loin, au Théâtre de l’Odéon. Bernard-Henri Lévy était heureux. Ceux qui ont suivi son combat pour une Libye libre le sont aussi.

Le film de Bernard-Henri Lévy sort ce mercredi 6 juin dans toute la France, dont 4 salles à Paris*.

Et pour ceux, nombreux, qui nous suivent sur ce site, nos lecteurs,  à partager notre bonheur, en allant voir le film. Il est en salles à partir d’aujourd’hui, séance de 14h.

* Le Balzac
1 Rue Balzac
75008 Paris

MK2 Odéon
113 bd Saint-Germain
75005 Paris

Le Gaumont-Opéra
38, bd des Italiens
75009 Paris

UGC-Ciné les Halles
7 place de la Rotonde
75001 Paris


Tags : , , , ,

Classés dans :