« Bachar al Assad : dégage ! » BHL sur Europe 1 ce matin

BHL EUROPE1Bernard-Henri Lévy, auteur d’une lettre ouverte adressée au Président Hollande sur le désastre syrien publiée ici, et reprise par toute la presse étrangère (Corriere della Sera, Haaretz, Huffington Post, etc…), réagissait, ce matin, sur Europe 1,  sur la déclaration de François Hollande hier qui n’excluait pas une intervention militaire en Syrie : « Je suis content. François Hollande a fait un vrai pas hier… Ce sont des décisions difficiles à prendre. Cela me semble bien. J’espère que l’on n’en restera pas aux vaines paroles. » Evoquant la rencontre du Président français prévue vendredi avec Vladimir Poutine, Bernard-Henri Lévy lui adresse ce message : « Il faut lui souhaiter bonne chance dans ce bras de fer qui sera probablement musclé ». Les conséquences d’une intervention en Syrie ? « Si on n’arrête pas le bain de sang, les conséquences, c’est d’autres Houla, d’autres petits cadavres d’enfants. Mais c’est surtout une déstabilisation bien plus importante : chaque jour qui passe augmente le danger islamiste. Chaque jour qui passe augmente le danger de guerre civile, de déchirement, de tribalisation, de balkanisation du pays après la chute de Bassar al Assad» nous répond BHL.

Les retraits des ambassadeurs et des représentants diplomatiques en Europe  ? : « On a chassé les représentants, responsables donc du pays qui a commis le massacre de Houla. C’est bien ! Mais maintenant ce ne sont pas les ambassadeurs qu’il faut chasser, c’est Bachar lui-même. »

Un souhait partagé, sans aucun doute, par les populations martyres d’Homs, de Houla et tant d’autres villes de Syrie.

Laurence Roblin


Tags : , , , , , ,

Classés dans :