Bernard-Henri Levy inquiet des dernières nouvelles de Sakineh, en provenance d'Iran. (AFP)

SAKINETLe philosophe Bernard-Henri Lévy a fait part aujourd’hui de son inquiétude sur le sort de l’Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, “ un faisceau d’indices semblant indiquer un durcissement des autorités iraniennes ” à l’égard de cette mère de famille condamnée à mort par lapidation.
“ Les dernières informations qui me parviennent d’Iran ne sont pas toutes encourageantes ”, écrit BHL dans un texte à paraître jeudi dans Le Point et plusieurs titres internationaux. “ Si le pouvoir, face à la vague d’indignation planétaire, a officiellement +suspendu+ l’exécution de la sentence, il semble aussi que le dossier de Sakineh, sous scellés, ait été rouvert en fin de semaine (ce qui, dans un Etat de droit, serait peut-être bon signe mais qui, à Téhéran, paraît plutôt indiquer que l’on s’apprête à y ajouter des charges) ”, déclare l’intellectuel français. “  Il semble également que son fils de 22 ans, Sajjad, n’ait plus le moindre contact avec elle  ”, poursuit-il.
Enfin “ il semble qu’un responsable de la prison de Tabriz soit venu, samedi soir, 28 août, lui annoncer qu’il fallait se préparer à mourir et qu’il était temps d’exprimer ses dernières volontés ”, selon BHL. “ Raison de plus pour continuer d’implorer la clémence des juges. Et raison de plus pour, face à ce qui peut très bien n’être aussi qu’une façon d’intimider et de semer l’effroi, poursuivre la mobilisation des consciences ”, souligne Bernard-Henri Lévy.
Pour tenter de sauver Sakineh, BHL a lancé une pétition qui a passé le cap des 45.000 signataires. Elle est hébergée sur le site de sa revue “ La Règle du jeu ”.
Sakineh Mohammadi-Ashtiani, 43 ans, a été condamnée à mort par lapidation dans une affaire mêlant, selon la justice, des adultères et le meurtre de son mari.

Bernard-Henri Lévy


Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :,