Bernard-Henri Levy a attiré les caméras sur les peshmergas reçus à l’Elysée: 4 vidéos et 1 article (Le Phénix Kurde, le 4 avril 2015)

22(BFMTV 1′17″) – La venue des plus hauts commandants peshmergas le 1er avril 2015 à Paris a été bien couverte par les médias français. Il faut dire que le très médiatique philosophe français Bernard-Henri Levy était à l’origine de leur visite. Symboliquement, leur premier geste a été de déposer une gerbe devant Charlie Hebdo puis devant l’Hypercacher en hommage aux victimes du terrorisme en France.

Mais le ministre des peshmergas et le commandant Serwan Barzani ont aussi eu l’occasion de s’adresser à François Hollande en personne à l’Elysée, un chef de l’Etat qui était bien entouré car on trouvait aussi à ses côtés le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le chef d’Etat major particulier du président de la République, le Général Benoît Puga. Les chefs peshmergas ont demandé au président de la République que la France envoie plus de soldats des forces spéciales sur le terrain, pour former les peshmergas, mais aussi des armes lourdes pour être plus efficaces encore dans leur combat contre Daesh.


Une délégation de peshmergas à Paris à l… par BFMTV

Une délégation de Peshmergas irakiens reçue à Paris

(Vidéo de l’AFP 1′07″) – La France dépêchera “dans les prochaines semaines” une “délégation de haut niveau” pour “mieux évaluer” sa collaboration militaire avec les autorités kurdes d’Irak, a-t-on appris le mercredi 1er avril 2015 auprès de l’Elysée, à l’issue d’une rencontre entre François Hollande et une délégation de Peshmergas.

Devant le magasin Hypercacher victime du terrorisme en janvier 2015 à Paris, BHL redit ce qu’il a dit à l’un de ses invités à quelques kilomètres de Mossoul à propos de Daesh au Kurdistan mais aussi des hommes qui s’en sont pris aux journalistes de Charly Hebdo comme aux clients de l’Hypercacher: “c’est les mêmes tueurs, les mêmes ennemis et la même bataille”… sous entendu, pour la France et pour les Kurdes, Kurdes qui sont en première ligne, en Irak comme en Syrie, contre Daesh.


Une délégation de Peshmerga irakiens reçue à Paris par afp

“Le bouclier contre Daesh”

(France Télévisions 1′22″)

Le ministre des peshmergas : “Nous but est de demander à monsieur le Président de la République de nous aider un peu plus sur le plan de l’armement pour que nous puissions battre Daesh le plus rapidement possible.”

Bernard-Henri Levy : “Aujourd’hui, les hommes qui étaient là, les peshmergas kurdes, c’est le bouclier, et c’est le fer de lance contre Daesh. C’est notre bouclier et c’est le fer de lance si on veut que Daesh ne soit pas seulement contenu mais soit repoussé et soit brisé”


L'Elysée reçoit des combattants kurdes… par francetvinfo

Bernard-Henri Lévy à propos des Peshmergas kurdes: “si vraiment on veut casser Daesh, ça passe par eux”

(TV5 Monde 12′37″) – Bernard-Henri Lévy était dans “L’invité” de TV5 Monde, le 2 avril 2015. Il revient sur la rencontre entre les combattants Peshmergas du Kurdistan et François Hollande, pour demander de l’aide dans leur lutte contre Daesh. Il évoque “un moment historique” à propos de cette rencontre entre le président de la 5e puissance mondiale, membre du conseil permanent de conseil de sécurité des Nations Unies et sept généraux d’une grande nation qui n’est pas tout à fait un Etat, rencontre qui a eu lieu le 1er avril dans le bureau où se prennent les grandes décisions stratégiques de la France. “Il n’y a pas beaucoup de précédent à ce pari diplomatique et à ce geste de courage qu’a osé le président Hollande”, soutient le philosophe à l’origine de cet entretien inédit. Cette rencontre “marque le fait que le président Hollande et la diplomatie française ont compris que la lutte contre le terrorisme en général et le terrorisme en France, la lutte contre les meurtriers de l’Hypercacher et les meurtriers de Charlie Hebdo passe par les collines au-dessus de Mossoul”, idée que BHL reprend en ces termes dans une formule choc: “La lutte contre les salopards qui ont tué à l’Hypercacher, elle passe par l’Irak”, estimant que les peshmergas représentent “le front de la civilisation contre l’horreur”.

BHL avoue à demi-mot qu’il a parfois été déçu par des guérillas qu’il avait soutenues par le passé, allusion sans doute à l’opposition libyenne à Khadafi. On voit le résultat aujourd’hui avec un pays dans le chaos, livré aux milices et aux terroristes. Mais il se montre sûr de lui à propos des Kurdes. “Pour la première fois, je n’ai pas de doute. L’originalité de la situation, c’est que pour la première fois, depuis très très longtemps… les peshmergas, les Kurdes ont la même conception que nous de la liberté politique, du pluralisme politique et religieux (il y a des peshmergas de toutes confessions, des laïcs, des athées), le droit des femmes, l’égalité entre les hommes et les femmes… Tous les credo qu’il y a chez nous, on les retrouve avec les peshmergas.”

Suit une véritable charge contre Daesh, qui est “une espèce de greffe dans ce monde arabe qui n’en veut pas… Daesh usurpateur, occupant, déformateur de l’islam”.


En confiance avec les Peshmergas

http://laregledujeu.org/schalscha/2015/04/02/en-confiance-avec-les-peshmergas/

(La Règle du Jeu) Le 1er avril 2015, une journée historique pour les relations franco-kurdes? Oui, certainement. Une journée qui s’est terminée en apothéose avec un débat riche en émotions au cinéma Saint-Germain, qui reçoit régulièrement les séminaires de La Règle du Jeu, une revue créée par Bernard-Henri Lévy en 1990 pour traiter principalement de littérature, de philosophie, de politique et d’arts. Bernard Schalscha nous en donne un aperçu à travers les deux temps forts qui ont retenu son attention: la vision laïque que les Kurdes ont de la société, et l’arrivée sur scène d’un Kurde juif chaleureusement applaudi par les nombreux musulmans de la salle. Cliquez sur le titre pour lire cet article de Bernard Schalscha.

La délégation Peshmerga devant le public parisien lors d’une rencontre organisée par La Règle du jeu au cinéma Saint-Germain. / Photo : Yann Revol.

La délégation Peshmerga devant le public parisien lors d’une rencontre organisée par La Règle du jeu au cinéma Saint-Germain. / Photo : Yann Revol.

http://lephenixkurde.tumblr.com/post/115427247817/bernard-henri-levy-a-attire-les-cameras-sur-les


Classés dans :