Fernando Savater écrit à Sakineh

fernado savater Chaque jour, une lettre pour sauver Sakineh.
« La Règle du jeu », « Libération » et « Elle » publient quotidiennement des lettres pour Sakineh. Suite à la tribune cosignée, le 15 aout dernier, par Bernard-Henri Lévy et dix-sept autres écrivains, artistes ou responsables politiques et publiée par « La Règle du jeu » et « Libération », la mobilisation continue pour la jeune iranienne condamnée à mort par lapidation. Aujourd’hui une lettre de Fernando Savater.
____________________________________________________________________________________

Chère Madame,
Permettez que je m’adresse à vous pour vous témoigner ma solidarité et exprimer l’indignation que je ressens devant les humiliations et menaces qui vous sont imposées par les autorités de votre pays. Je ne suis qu’un Espagnol de plus parmi les milliers qui se préoccupent de votre sort. Les châtiments corporels et la peine de mort sont toujours des moyens abominables qui rappellent les temps de la barbarie.
Et c’est d’autant plus vrai quand ils sont appliqués à des personnes discriminées en raison de leur sexe ou de leurs choix idéologiques. Il ne peut pas y avoir de justification religieuse ou pénale qui les excuse au XXIe siècle. Il est toujours plus évident que la décence politique des Etats modernes se démontre par le traitement égalitaire qu’ils réservent aux femmes, à leurs citoyennes.
Sachez, chère amie, que nous sommes beaucoup à exiger que les pays de l’Union européenne se prononcent avec clarté et fermeté en votre faveur, y compris en appliquant des mesures coercitives envers l’Iran qui pourraient se révéler efficaces. Je vous souhaite sincèrement le meilleur, à vous et à vos enfants, ainsi qu’à toutes les femmes qui souffrent en Iran et partout ailleurs où elles sont victimes de discrimination.

_____________________________________________________________________________________

Pour signer la pétition : Cliquez ici
Pour envoyez vos lettres : Cliquez ici


Tags : , , , , , , , ,

Classés dans :