Bernard-Henri Lévy


Bernard-Henri Lévy – Europe 1 Matin : BHL : « L’ONU doit dire ‘Kadhafi dégage !' » (22 février 2011)

« Je ne parlerai pas de génocide mais d’un massacre, d’un bain de sang et d’une boucherie », a commenté mardi sur Europe 1 le philosophe Bernard-Henri Levy, pour qualifier les évènements en Libye. « C‘est une situation absolument sans précédent dans cette région du monde » a ajouté l’écrivain. Selon un dernier bilan établi par l’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch, au moins 233 personnes auraient été tuées lors d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants depuis le début de la contestation.
Pour Bernard Henry-Lévy, la situation en Libye était tout à fait prévisible. « Il n’y avait que les benêts d’occidentaux fascinés depuis 20 ans par les frasques et le côté « mauvaise opérette » de Kadhafi pour lui accorder crédit », a lancé, virulent, le philosophe. « Cet homme est d’un cynisme monstrueux, et on savait qu’il serait prêt à tout pour rester au pouvoir » a t-il ajouté. Au pouvoir depuis plus de 40 ans, le dirigeant libyen a fait taire les rumeurs sur son départ du pays mardi lors de sa première déclaration officielle depuis le début du mouvement de contestation.

« La Guerre sans l’aimer » (éd Grasset) 👉 https://amzn.to/2Qc6kbG

Bernard-Henri Lévy – Europe 1 Matin : BHL : « L’ONU doit dire ‘Kadhafi dégage !' » (22 février 2011)