Il faut venir nombreux ce soir au Cinéma le Saint-Germain

AH5Q8811Il faut venir nombreuses et nombreux, ce soir, au Saint Germain, saluer et écouter les chefs militaires kurdes qui viennent d’arriver à Paris.

Il faut venir nombreuses et nombreux, parce qu’ils sont les meilleurs soldats de la coalition qui se bat, aux frontières de l’Irak et de la Syrie contre les coupeurs de tête de l’Etat Islamique et qu’ils raconteront leurs batailles, leurs espérances, ce qu’ils attendent de nous et ce que nous pouvons attendre d’eux.

Il faut venir nombreuses et nombreux, très nombreuses et très nombreux, parce qu’ils sont le bouclier et l’épée, les sentinelles de la civilisation face à une barbarie aujourd’hui sans égale.

Il faut venir nombreuses et nombreuses parce que leur combat est notre combat, parce qu’en défendant leurs villes ils défendent indirectement les nôtres et parce que leur dévouement, leurs sacrifices, leur vaillance, sont si grands que nous leur devons bien cela.

Il faut venir nombreuses et nombreux, ce soir, au Saint Germain, parce que, non contents d’être nos alliés, les peshmergas kurdes sont nos amis, nos vrais amis, partageant nos valeurs, l’essentiel de nos visions du monde, notre vision de la laïcité, notre conception du statut des femmes et de la place de la liberté dans une société moderne.

Il faut venir nombreuses et nombreux parce qu’ils seront eux-mêmes allés, avant leur audience, à l’Elysée, par le président de la République française, déposer une gerbe devant les locaux de Charlie Hebdo et se recueillir devant l’hypercacher de Vincennes – il faudra être là, ce soir, nombreuses et nombreux, parce qu’ils auront témoigné, et viendront nous expliquer, que c’est le même ennemi qui frappe ici et là et que les assassins de la liberté de l’esprit à Paris sont les mêmes que les urbicideurs, les massacreurs des villes, de Mossoul et des monts Sinjar.

Il faudra être nombreuses et nombreux, ce soir, au Saint Germain. Il faudra venir faire un triomphe aux chefs peshmergas kurdes qui ont quitté le front qu’ils tiennent avec un courage inouï pour venir témoigner auprès de nous des batailles d’hier et de demain , il faudra leur faire un triomphe, oui, parce que c’est la même histoire qui se joue à Mossoul et à Vincennes et qu’ils vont venir nous l’expliquer.

Il faudra venir nombreuses et nombreux parce que le massacre et la déportation des Chrétiens d’Orient sont un scandale qui ne peut plus durer, une plaie dans nos chairs et dans nos âmes, un désastre pour la civilisation, pour toutes les civilisations – et que les combattants kurdes peshmergas qui seront ce soir au Saint Germain sont aussi les meilleurs défenseurs des chrétiens d’Orient.

Il faudra que règne, ce soir, au Saint Germain, l’atmosphère des grandes mobilisations anti-fascistes de nos pères et de nos grands-pères parce que les fascistes d’aujourd’hui sont les assassins de ces Chrétiens – et qu’un anti-fasciste en 2015, est quelqu’un qui se bat pour permettre à ces communautés chrétiennes qui ont quitté par la violence les villages de plaine de Ninive puissent y revenir en toute sécurité.

Il sera question, ce soir, des chrétiens des villages de la plaine de Ninive.

Il sera question, ce soir, de lancer enfin ce « SOS chrétiens d’Orient » que seuls les peshmergas kurdes peuvent lancer avec cette force.

Faisons-leur honneur.

C’est un honneur, pour nous, de les recevoir et de venir à leur rencontre.

La rédaction de la Règle du Jeu

Cinéma Le Saint-Germain
22 rue Guillaume Apollinaire
75006 Paris


Classés dans :