Le 3 février 1980…

…Action contre la Faim et Médecins sans Frontières donnaient le départ de la Marche pour la Survie (pour le Cambodge).

Bernard-Henri Lévy Cambodge 1980La population cambodgienne vit ses pires heures. Famine, déportation, camps de réfugiés surpeuplés, résultat du conflit qui oppose les Vietnamiens et le gouvernement de Phnom Penh (pro-Vietnamiens) au dictateur Pol Pot et les Khmers Rouges.
Le jeune Bernard-Henri Lévy est sur le point de prendre l’avion. Il va tenter, avec AICF (action Internationale contre la faim, dont il est membre fondateur) et MSF, d’atteindre le Cambodge par la frontière thaïlandaise. Des médecins et une vingtaine de camions chargés de vivres constitueront ce convoi humanitaire. Et d’une manière symbolique, Bernard-Henri Lévy marchera jusqu’à cette frontière. « La Marche de la Survie », aux côtés 150 personnalités américaines et européennes. Juste avant son départ, il est interviewé. Des images rares que nous vous proposons ici.

Le 5 février, BHL et les siens (derrière lui, Elie Wiesel) resteront bloqués à la frontière, près du camp de Sako. Mais l’opinion internationale sera alertée par l’urgence de la situation – dramatique – que vivent ces réfugiés.

Laurence Roblin.


Tags : , , , , , , , ,

Classés dans :