Le 7 mars 1985…

un Bernard-Henri Lévy de 37 ans défendait un ouvrier marocain tabassé à mort.

Paris 1er meeting de SOS racisme 24 11 1985 SIPA (autres engagements)Le 13 février 1985, quatre jeunes lycéens tabassaient et blessaient grièvement Said Zanati, ouvrier marocain. Pour « se faire un arabe ». Trois semaines plus tard, Bernard-Henri Lévy était sur place, pour dénoncer « cet acte barbare » en organisant une grande réunion avec SOS Racisme, qui venait quelques mois plus tôt de voir le jour, et dont Bernard-Henri Lévy fut l’un des membres fondateurs. Nous avons publié, il y a quelques semaines, dans la wikiBHL, une notice sur SOS Racisme.Voici ce qu’écrivait Harlem désir (ancien président de SOS Racisme) à Liliane Lazar sur Bernard-Henri Lévy : « Pour la petite bande de potes qui venaient de fonder SOS Racisme dans la confidentialité, Bernard devint le grand frère, le stratège, l’ami des bons et des mauvais jours, mobilisable de jour comme de nuit pour aller manifester au Havre ou à Menton contre un crime raciste, comme pour convoquer toutes les rédactions à une conférence de presse sur le droit des enfants d’immigrés ou pourfendre nos adversaires dans une tribune publiée dans l’heure. Il a mis, d’un coup, tout son poids au service de la cause, sa puissance de feu, son prestige, et nous apporta, plus encore, son amitié ». Voici donc l’illustration de ces propos de Harlem Désir. En images. Sur la photo ci-dessus, on reconnaît, de gauche à droite, Max Gallo, Marek Halter, Harlem Désir et, enfin, Bernard-Henri Lévy.

Laurence Roblin


Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :