Manif pour Sakineh : Bernard-Henri Lévy réussit son pari

bhl jane birkinPrès de 3000 personnes se sont rassemblées, ce dimanche, Place de la République, à Paris, en solidarité avec Sakineh Mohammadi Ashtiani.
La manifestation, organisée par La Règle du Jeu et par l’association Ni Putes ni soumises, a donné lieu à la lecture d’une série de “Lettres à Sakineh” signées de personnalités aussi diverses que Jane Birkin, Valery Giscard d’Estaing, Isabelle Adjani, Ségolène Royal ou Claude Lanzmann.
Un duplex téléphonique avec Tabriz a permis à Sajjad, le fils de Sakineh, ainsi qu’à Houtan Kian, son avocat, d’exprimer leur gratitude aux Parisiennes et aux Parisiens venus dire leur solidarité avec l’Iranienne et leur a permis, aussi, de rappeler que Sakineh vivait, dans l’isolement de son cachot, sous la menace d’une lapidation exécutoire à tout moment.
Bernard-Henri Lévy, directeur de la Règle du Jeu, a annoncé que les milliers de lettres à Sakineh reçues, à ce jour, à la suite de l’appel lancé par Libération, le magazine Elle et La Regle du Jeu, allaient être acheminées jusqu’à Tabriz où elles seront transmises à la famille de Sakineh. Il a également formé le voeu que la pétition lancée par la revue atteigne très vite le chiffre de 200 000 signataires.
“Le pouvoir iranien peut céder, a-t-il conclu. C’est une idée reçue, mais fausse, que de croire que les régimes totalitaires sont sourds à la critique, rigides, autistes. Ils avancent quand on les laisse avancer. Ils cèdent quand on s’oppose à eux et qu’on tient bon. Et c’est pourquoi il faut tout faire pour que la mobilisation continue”.

La Rédaction de la Règle du Jeu.


Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :