Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur…

lilianelazar3Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur, trouve que j’en fais trop. Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur, qui n’est absolument pas obligé de lire ce site, destiné aux amis de Bernard-Henri Lévy, à ceux qui suivent son travail, à mes collègues américains qui préparent des mémoires ou des thèses sur Bernard-Henri Lévy, n’a pas l’air de comprendre qu’on puisse s’intéresser avec passion à l’œuvre d’un écrivain français vivant. Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur, qui est un bon pion, un bon surveillant des lettres, me signale une faute d’orthographe, pas gentille en effet pour mes collègues de Columbia University: heureusement que Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur est là, car on va corriger fissa. Plus important, Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur, trouve qu’on devrait mettre en ligne l’article paru il y a 25 ans, sur Bernard-Henri Lévy, sous la plume de Raymond Aron : là, Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur, a raison, on le remercie de son conseil et on va s’empresser de le suivre ; s’il a le texte sous la main, dans ses petites archives, c’est bien, ça nous fera gagner du temps ; sinon, on se débrouillera tout seuls ; et on essaiera même de faire un beau cadeau à Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur, en lui offrant, en prime, la réponse que Bernard-Henri Lévy fit, à l’époque, à Raymond Aron. Merci, du fond du cœur, à Monsieur Leménager, du Nouvel Observateur.
Liliane Lazar.


Tags : , , ,

Classés dans :