Roberto Saviano : "Que personne ne lève la main sur Sakineh".

Roberto SavianoChaque jour, une lettre pour sauver Sakineh.
« La Règle du jeu », « Libération » et « Elle » publient quotidiennement des lettres pour Sakineh. Suite à la tribune cosignée, le 15 aout dernier, par Bernard-Henri Lévy et dix-sept autres écrivains, artistes ou responsables politiques et publiée par « La Règle du jeu » et « Libération », la mobilisation continue pour la jeune iranienne condamnée à mort par lapidation. Aujourd’hui une lettre de Roberto Saviano.

______________________________________________________________________________________

« La lapider signifierait lancer une pierre sur chaque femme. Cela peut paraître rhétorique, évident, voire faux parce qu’au fond les femmes d’autres parties du monde vivent comme elles veulent et ne savent peut-être même pas qui elle est.
Mais comme ce sont des mots, il nous appartient de les transformer en pierres, frappant ceux qui l’ont condamnée. De façon à finir par être nombreux – et déterminants – à dire, à exiger : “Que personne ne lève la main sur Sakineh”.
Lapidarla significherebbe lanciare un sasso contro ogni donna. Può sembrare retorico, scontato, persino falso, peché in fondo le donne da altre parti del mondo vivono come vogliono e forse nemmeno sanno chi è lei.
Ma poiché queste sono parole è compito nostro trasformarle in sassi, colpendo chi l’ha condannata. In modo da riuscire ad essere in molti – e determinanti – nel dire, nel pretendere: “Nessuno levi la mano contro Sakineh”.

_______________________________________________________________________________________

Pour signer la pétition : Cliquez ici
Pour envoyez vos lettres : Cliquez ici


Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Classés dans :