Syrie : face aux massacres, il n'y a qu'une urgence. S'unir contre le tyran (La Règle du Jeu).

Logo RDJUn certain nombre de sites se font l’écho ou le relais de pressions exercées sur les participants au meeting de ce soir afin de les effrayer et, ce faisant, de les dissuader de s’y rendre et d’y prendre la parole.

Cela ne nous étonne en rien.

Et nous nous attendions à ce que le régime de Bachar al Assad use de tous les moyens à sa disposition pour tenter d’entraver une mobilisation qui le gêne à plus d’un titre.

1. Parce quelle verra pour la première fois rassemblés, autour de la Syrie martyre, des représentants de toutes les familles politiques françaises (de l’UMP aux socialistes, des écolos aux centristes).

2. Parce que, pour la première fois aussi, on verra, ce soir, au Cinéma Le Saint-Germain, des témoins directs de la boucherie en cours à Deraa, Homs, Damas, témoigner à visage découvert (la parole des exilés conserve, évidemment, tout son poids – mais rien ne vaut celle de femmes et d’hommes qui, pour certains d’entre eux, sortent tout juste de l’enfer et qui seront donc là, ce soir).

3. Parce que ce meeting que nous organisons avec SOS Syrie,  Change in Syria for democracy et France Syrie démocratie n’est pas un simple meeting : c’est le commencement de quelque chose ; c’est le point de départ d’une mobilisation de longue haleine et qui ne s’arrêtera qu’avec la chute du tyran syrien (après quoi reprendra, et même s’épanouira, du moins nous l’espérons, le légitime débat entre tendances et opinions divergentes – ce qui est l’essence même de cette démocratie que les Syriens auront conquise de haute lutte et au prix du sang).

Mais, pour l’instant, l’heure est au rassemblement. Face aux massacres, il n’y a qu’une urgence: s’unir contre le tyran.

La Rédaction de la Règle du Jeu.


Tags : , , , , , ,

Classés dans :,