Tuerie de Toulouse : Sarkozy et Hollande doivent parler d’une seule voix

ozr-hatorah_w350Ainsi donc la France est un pays où l’on peut, en 2012, dans la troisième métropole du pays, tirer sur une école juive et y tuer, à bout portant, des enfants.
L’enquête éclaircira très vite, j’espère, les circonstances de cette tragédie, l’identité des auteurs, leurs mobiles.
Mais, quels que soient ces mobiles, quoi que l’on puisse nous apprendre sur le déroulement du meurtre, quelque lien que l’on puisse éventuellement établir avec les assassinats de militaires, la semaine dernière, à Toulouse et Montauban, le fait est là – monstrueux : des enfants français, juifs et français ou, si l’on préfère, souverainement français mais coupables d’être nés juifs, ont été froidement assassinés, pour cela,  sur le territoire de la république.
Face à cette abomination, et compte tenu du fait que la France est en campagne électorale, il n’y a qu’une réaction possible – je veux dire : il n’y a qu’une riposte qui soit à la hauteur de l’événement et de son horreur.
Bien sûr, l’indignation.
Bien sûr, les condamnations verbales, les mots forts, les déplacements symboliques.
Mais aussi une démarche commune, que dis-je ? un acte de communion qui verrait tous les candidats républicains, oubliant un instant ce qui les oppose, crier d’une seule voix leur refus catégorique de l’antisémitisme et de ses conséquences toujours criminelles.
Il faut aujourd’hui, Nicolas Sarkozy et François Hollande en tête, l’équivalent à Toulouse : Place du Capitole, une manifestation solennelle où toutes les forces politiques du pays viendront dire, sans nuances, que c’est la France entière qui est agressée quand ses enfants, quels qu’ils soient, sont sauvagement assassinés ; et qu’il n’y a pas de pire atteinte à notre culture nationale, à l’âme de notre pays, à son Histoire, que le racisme et, aujourd’hui, l’antisémitisme.

Bernard-Henri Lévy


Tags : , , , ,

Classés dans :