Bernard-Henri Lévy cosigne un film choc (le 12/09 sur France5) et revient sur le désastre annoncé en Afghanistan (Nice Matin)

Ahmad Massoud et BHL, Vallée du Panjshir, Septembre 2020. Photo : Marc Roussel.
Chaos à Kaboul. C’était écrit. Ce que nul ne peut prédire, c’est l’avenir de l’Afghanistan, après le retrait ou l’abandon de l’Occident. En exclusivité pour Nice-Matin et Var-Matin, Bernard-Henri Lévy livre ce samedi son analyse.

Il se faisait Une autre idée du monde. Titre du film choc que cosigne Bernard-Henri Lévy avec Marc Roussel. Diffusé depuis juin sur Canal +, à voir le dimanche 12 septembre, à 20h55, sur France5. Le philosophe et écrivain y reprend son bâton de pèlerin ou de reporter pour témoigner, sur le terrain, des pires conflits. Nigeria, Kurdistan, Ukraine, Afghanistan… Non sans un certain courage, quoi que puissent en dire ses détracteurs, puisqu’il aurait pu s’en tenir au confort de Paris ou d’une villégiature dans le Midi. Alors que s’effondrent les derniers espoirs d’une paix ou d’une démocratie à Kaboul, BHL revient sur ce désastre annoncé.

À voir votre film, on se dit que ce chaos afghan était écrit. Vous l’aviez prédit. À qui la faute? Biden? Trump?

Les deux, hélas. Trump en a rêvé. Biden l’a fait. Sans oublier Obama qui a donné le signal de la retraite. C’est ce que je montre dans ce film: une nouvelle époque, un nouveau monde, d’où l’Amérique et, plus généralement, l’Occident sont hélas en train de s’absenter.

Lire la suite de l’entretien avec Nice Matin


Tags : , , , , , , , , ,

Classés dans :