Bernard-Henri Lévy : « Le Génie du Judaïsme » à Tel Aviv (L’Arche Magazine, le 4 décembre 2015)

lecture 6

Bhl a  donné une lecture au Musée d’Art de Tel Aviv mercredi 2 décembre dernier autour de son dernier livre  Le Génie du judaïsme  : un livre de réflexions autour de l’humanisme, l’éthique, l’antisémitisme et le rôle du peuple juif dans le monde.

Ecrivain et philosophe engagé, l’une des figures centrales de la scène intellectuelle contemporaine, BHL était venu partager son émotion en ces lieux après les attaques terroristes de Paris mais aussi témoigner de sa « fervente et entière solidarité » avec un pays, Israël, également dans la tourmente : “un pays qui a vécu l’essentiel de sa courte existence (moins de 70 ans) en « état d’urgence ». Mais qui n’a jamais, pour autant, transigé sur le scrupuleux respect des valeurs, des principes et des usages démocratiques.”, a-t-il déclaré.

 

«  Israël et Tel Aviv ont également exprimé leur solidarité avec la France, d’une façon impressionnante et belle. Il est donc rapidement apparu à Tilla Rudel de l’Institut français, à la Règle du Jeu et à moi-même, qu’il fallait placer cette soirée sous le signe d’un double chagrin, d’un double deuil et d’une double révolte contre ces deux terrorismes ayant brutalisé ces villes de lumières que sont Paris and Tel Aviv. (..) Oui, je parle bien de deux terrorismes car je pense qu’il y a un lien entre les deux. Même si je sais, aussi, qu’il existe un débat politique dans ce pays à ce sujet », a souligné l’écrivain en introduction de l’évènement, devant une salle enthousiaste et comble. « Je pense qu’il y a quelque chose de commun entre ce qui s’est perpétré à Paris et ce qui se passe enIsraël . Et c’est en regardant du côté des productions écrites de l’Etat islamique que le lien devient évident. Vision du monde, jihadisme, volonté de pureté, amour de la mort, mais aussi la haine de l’esprit de la ville, ce que j’appelle “l’urbicide”, a-t-il précisé

 

L’idée était donc de lire en avant-première certains passages de son livre, qui sera publié dans quelques mois aux Etats-Unis et dans quelques semaines en France, aux éditions Grasset : Le Génie du Judaïsme. Cinq extraits ont été choisis avec le musée d’Art de Tel Aviv, l’équipe de la Règle du Jeu et Tilla Rudel, à partir de cet ouvrage, consacrant  15 ans de travail du philosophe. Parmi ces extraits livrés en avance au public israélien : une évocation inédite de Marcel Proust; la question de croire ou de ne pas croire en Dieu; ou le lien personnel de BHL à Israël.

 

Le philosophe s’est exprimé dans sa langue maternelle, le français, sous-titré en Hébreu. Et à la question “pensez-vous que le regard de la France et plus généralement de l’Europe sur Israël va maintenant changer ”, Bernard-Henri Lévy répond “peut-être oui. C’est l’éternelle histoire de ce que le philosophe tchèque Jan Patocka appelait « la solidarité des ébranlés ». Il y a, aujourd’hui, entre Israël et la France, une solidarité des ébranlés. Durera-t-elle ? Je ne sais pas. J’aimerais.”

Aline Le Bail-Kremer

http://larchemag.fr/2015/12/04/2086/bernard-henri-levy-le-genie-du-judaisme-a-tel-aviv/


Classés dans :