Bernard-Henri Lévy répond à BBC Arabic TV

BBCCette interview a été réalisée, en direct, sur le canal arabe de la BBC. Bernard-Henri Lévy a organisé, l’avant-veille, avec des représentants de l’opposition syrienne, un grand rassemblement  populaire au Cinéma Le Saint-Germain, à Paris. Son initiative a été contestée par certains, parfois des pro Bachar el-Assad, parfois des vrais opposants.Il est venu là, à la BBC, pour répliquer à l’adversaire. Fidèle à lui-même, BHL ne craint aucune question, n’écarte aucune objection et se prête volontiers au délicat exercice qui est d’aller se frotter à la contradiction et de le faire, le cas échéant, sur le terrain même de ses contradicteurs. Toutes les questions sont posées. Et cela lui permet de remettre certaines pendules à l’heure – en particulier sur le délicat sujet du Proche-Orient et du conflit israélo-palestinien. Un sentiment, cela dit, émerge de cette interview. Parler des Palestiniens, c’est bien. Dire et répéter qu’ils ont droit à un Etat, bien sûr. Mais, pour une fois qu’il est question des Syriens, pour une fois que le faisceau des medias se pose aussi sur eux, est-ce qu’il ne serait pas juste, honnête, correct, de laisser le dit faisceau s’attarder un peu sans se croire obligé de les enterrer, une fois de plus, sous un tombereau de discours classiquement propalestinien et mille fois entendu ? C’est ce que sous-entend Bernard-Henri Lévy. Et il est difficile de ne pas le suivre sur ce point.

Liliane Lazar


Tags : , , , , , ,

Classés dans :